Eau potable

Qualité de l'eau

La qualité de l'eau distribuée

L'eau distribuée par le SIECT présente une bonne qualité microbiologique. Elle est peu calcaire (titre Hydrométrique moyen : 11,8°F en 2016), sauf au mois de Mars lors du pompage dans le Touch à l'usine de Lherm et dans la Louge à l'usine du Fousseret (eau calcaire : TH moyen 24°F). Voir bilan annuel ci-dessous.
 
Les odeurs de chlore que vous pourrez constater proviennent du traitement de désinfection utilisé (bioxyde de chlore et eau de javel), indispensable pour maintenir une eau de qualité en tout point du réseau de distribution. Les odeurs de chlore peuvent s'accentuer pendant le mois de Mars, lorsque l'eau brute est prélevée dans le Touch à l'usine de Lherm et dans la Louge au Fousseret.
 
Voici quelques-un des paramètres qui permettent d'évaluer la qualité de l'eau distribuée :
 
La qualité microbiologique :
Elle est évaluée par la recherche de bactéries témoins d'une pollution de la ressource ou du réseau (traceurs de présence potentielle de germes responsables de maladies plus ou moins graves telles que gastro-entérite, hépatite A, parasitose, etc).
 
La conductivité :
Elle traduit la minéralisation globale de l’eau (sels minéraux). La minéralisation est faible pour des valeurs inférieures à 200µS, moyenne pour 300 à 400µS, forte au delà de 600 µs.
 
Le TH :
Il indique la dureté de l’eau ,il est exprimé en °Français et traduit essentiellement la teneur en calcium (avec 1°F = 4 mg/l de calcium).
TH<10°F : Eau très peu calcaire
10<TH<20 °F : Eau peu calcaire
20<TH<30°F : Eau calcaire
TH>30 °F : Eau très calcaire
 
Le TAC : 
Il correspond à l’alcalinité de l’eau (essentiellement teneur en hydrogénocarbonates).
 
Les nitrates :
Ils sont présents à l'état naturel dans les sols comme résidus de l’activité biologique (végétaux, animaux et humains), à des teneurs voisines de 5mg/l dans les eaux naturelles. Des apports excessifs ou mal maîtrisés de matières fertilisantes peuvent être à l'origine d'une augmentation de la concentration dans les ressources. La teneur en nitrates doit être inférieure à 50 mg par litre afin d'assurer la protection des nourrissons et des femmes enceintes.
 
Le fluor :
C'est un oligo-élément présent naturellement dans l'eau. Sans excéder la limite de qualité, des doses modérées sont bénéfiques pour la santé. Lorsque l'eau est peu fluorée (<500 µg/l), un apport complémentaire sous forme de sel de cuisine fluoré ou de comprimés peut vous être recommandé par votre dentiste, pour une prévention optimale de la carie dentaire
 
L'agressivité de l'eau :
Souvent liée à un ph acide et/ou une faible minéralisation de l’eau, elle peut entraîner la corrosion des canalisations métalliques (cuivre, plomb ...) notamment dans les réseaux intérieurs des habitations. En raison de la toxicité de cet élément et de son accumulation dans l’organisme, le remplacement de toute conduite en plomb est fortement souhaitable surtout si l’eau a une tendance agressive. Dans l'attente de leur changement, il est important de laisser couler quelques litres d'eau avant de la consommer, il est vivement recommandé aux enfants et aux femmes enceintes de ne pas boire l'eau du robinet lorsqu'il y a présence de canalisations en plomb dans l'habitation .
 
pH (potentiel Hydrogène) :
Il traduit le caractère acide ou basique d’une eau. C’est un paramètre important car il
agit sur l’efficacité des procédés de traitement ainsi que sur les phénomènes d’entartrage ou de corrosion des canalisations.. L’échelle du pH s’étend de 0 à 14. Une eau est dite neutre à pH 7. Acide, (pH<7), elle peut provoquer une corrosion des tuyaux métalliques. Basique (pH>7), elle peut créer des dépôts incrustants.
 

Contrôle de la qualité de l'eau

L’Agence Régionale de Santé (ex DDASS) et le Laboratoire Départemental de l’Eau effectuent régulièrement des prélèvements d’eau sur les prises d’eau brute, les usines de traitement et le réseau de distribution du SIECT.
Des analyses complètes de l’eau prélevée sont réalisées par le Laboratoire Départemental de l’Eau à Launaguet et par le laboratoire Eichrom à Rennes en complément pour la radioactivité. Tous les deux sont agréés par le ministère chargé de la santé.
Les résultats de ces analyses sont disponibles dans votre mairie. Ils sont également consultables sur le site de l’ARS donné ci-dessous.
Le SIECT effectue également journalièrement des analyses de contrôle d’eau potable dans les laboratoires des usines de traitement du Lherm et du Fousseret. Des contrôles de résiduels de chlore sont également pratiqués sur le réseau et les réservoirs.
En savoir plus ...
Communes desservies
Parcours de l'eau
Travaux et projets en cours

Liens utiles ...
Agence Régionale de Santé 

Actualités